LA CRYPTE D'OSCAR

Le Monde Du Paranormal et des Mystères
 
AccueilPortailÉvènementsS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entérrés vivants....

Aller en bas 
AuteurMessage
Dark-Angel
Maitre des Esprits
Maitre des Esprits
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 10/10/2017
Localisation : Cucugnan les flots

MessageSujet: Entérrés vivants....   Lun 6 Nov - 22:43


Citation :

Citation :

L'AGONIE DE BERTHA HEMMLING

 

Bertha Hemmling, enceinte de huit mois, décéda à Munich vers la fin du XIXe siècle et fut enterrée dans un des cimetières de la ville. 

Or, le lendemain de son inhumation, un promeneur alerta le gardien prétendant avoir entendu des coups sourds provenant de la tombe. 

Les autorités acceptèrent que l'on déterrât le cercueil et qu'on l'ouvrît en présence du prêtre de la paroisse, d'un juge et d'un officier de police. 

Le couvercle de la bière ôté révéla toute l'horreur du drame: inhumée vivante la jeune femme avait accouché dans son cercueil et son bébé avait comme elle succombé à l'asphyxie. 





(Relaté par Heinrich Bebel)








SUICIDE D'UN MORT VIVANT

En 1819, un homme de cour, le baron Hornstein tomba en léthargie. Ses proches le crurent mort. Le médecin appelé à son chevet confirma son décès. 

La famille organisa les funérailles. Le baron fut enseveli en grande pompe dans le somptueux mausolée familial du cimetière. 

Or, le défunt sortit de sa léthargie et réussit à soulever le couvercle de son cercueil et à en sortir. 

Le caveau était vaste, mais, malgré tous ses efforts, le baron ne parvint pas à s'évader du caveau scellé où il croupit des heures durant en compagnie des cercueils d'autres membres de sa famille. 

Le baron perdit la raison et mit fin à ses jours en se brisant le crâne contre les murs du mausolée. Quelques jours plus tard, des ouvriers chargés de l'entretien des tombes, retrouvèrent son cadavre ensanglanté près de l'entrée du caveau. 
(Journal Général du 11 janvier 1819). 


UNE ÉTRANGE COÏNCIDENCE 

Au dix-septième siècle, lors de l'exhumation d'un étudiant enseveli cent ans plus tôt, dans le cimetière de Saint-Sulpice à Paris, les ouvriers chargés de ce macabre travail, s'aperçurent que le défunt avait dévoré son bras au cours de son agonie, et avait griffé son cercueil pour tenter de se dégager. 


L'affaire fit grand bruit du fait d'une étrange coÏncidence qui frappa les esprits. 


En effet, le bras de pierre du gisant sculpté sur la tombe du malheureux jeune homme à son effigie, portait les mêmes stigmates de morsures que son cadavre ! 

(Rapporté par Jules Cavaillès) 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
Zabou La Gragnotte
Revenir en haut Aller en bas
http://la-crypte-d-oscar.forumactif.com
 
Entérrés vivants....
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA CRYPTE D'OSCAR :: Divers :: Faits Divers & Histoires-
Sauter vers: