LA CRYPTE D'OSCAR

Le Monde Du Paranormal et des Mystères
 
AccueilPortailÉvènementsS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  L'histoire vraie de l'exorciste en 1949...

Aller en bas 
AuteurMessage
Dark-Angel
Maitre des Esprits
Maitre des Esprits
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 10/10/2017
Localisation : Cucugnan les flots

MessageSujet: L'histoire vraie de l'exorciste en 1949...   Sam 4 Nov - 20:46



 L'histoire vraie de l'exorciste en 1949...


Ou l'image de présentation de la vidéo,représentes 
Anneliese Michell,jeune fille dont la terrible destinée as inspiré le film...
L'exorcisme d'Emily Rose,alors que la dite vidéo est consacré au petit garçon qui en 1949,aurait été possédé,par le diable
et dont l'histoire as inspiré le film..
L'exorciste...
Donc a ne pas confondre!!!


pcld pcld pcld pcld

_________________
Zabou La Gragnotte
Revenir en haut Aller en bas
http://la-crypte-d-oscar.forumactif.com
Dark-Angel
Maitre des Esprits
Maitre des Esprits
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 10/10/2017
Localisation : Cucugnan les flots

MessageSujet: Re: L'histoire vraie de l'exorciste en 1949...   Sam 4 Nov - 20:56




En son temps, cette histoire de possession et d'exorciste n'a pas fait grand bruit, car à l'époque le respect de la vie privée était respecté. Dans la banlieue de Washington, se situait la maison de Mount Rainier au Maryland, Robbie Mannheim avait passé son enfance à cet endroit. La maison sera néanmoins abandonnée, quelques années après ce drame. Elle sera finalement incendiée par les voisins qui en avaient peur. Il n'y en reste que des ruines et personne ne connaît le propriétaire. Jusqu'au mois de janvier 1949, Robbie Mannheim qui était alors âgé de 13 ans a toujours été un écolier sans histoire. Pourtant, il sera au centre d'évènement tragiques et étranges qui vont se dérouler dans cette maison. 


Les murs renvoient des bruits de grattement qui rappelle ceux des souris puis en augmentant d'intensité ceux des rats. La mère de Robbie Mannheim remarque que ces bruits étranges se déplacent d'une pièce à l'autre en même temps que son fils. La journée du 15 janvier 1949, débute paisiblement, ces évènements étranges se passent rarement en plein jour. D'après le compte rendu de ces évènements (Histoire extraordinaire), l'optimiste de la mère de Robbie Mannheim sera bientôt à l'épreuve. 


Les phénomènes de lévitations d'aliments comestibles dans l'entourage de Robbie Mannheim surviennent à l'occasion dans la journée, mais le touche plus directement la nuit. Cette nuit là, entre 23h30 et minuit une force extérieure s'est emparée de lui et il a commencé à crier et à hurler. Son comportement étrange est celui d'un possédé tel qu'il est décrit dans les grimoires du haut moyen âge.


Il injure tout le monde. La mère de Robbie Mannheim voit les draps du lit de son fils se dresser à la verticale et les couvertures s'arrachent du matelas, elle est terrorisée, elle n'ose même pas parler de ces phénomènes à ses voisins ou à son pasteur luthérien. Un autre évènement est survenu : un dimanche après-midi, Robbie Mannheim est tranquillement assis quand tout à coup, le fauteuil a commencé à pivoter très rapidement sur lui-même. Le pasteur luthérien Shultz, renvoi la mère de Robbie Mannheim à un prêtre catholique pour faire un exorcisme. Découvre-t-on un lien entre ce qui arrive à Robbie Mannheim et la planche de Ouija que lui a légué une de ses tantes, qui lui a appris à s'en servir. 


Cette planche était-t-elle associée à ces évènements bizarres. Toujours est-il que dans la vie de Robbie Mannheim, les phénomènes inexplicables se multiplient. (Les objets flottent dans l'espace, le lit tremble, les chaises se chevauchent et les commodes font la navette entre les murs de sa chambre). Robbie Mannheim va prendre de multiples personnalités, son visage est grimaçant, sa voix devient plus vaste, plus roque et il tient des propos obscènes. Ses yeux se ferment avec une précision infaillible, il crache au visage de toute ceux qui l'approche. Il accable son père et sa mère d'injures grossières. Le prêtre catholique recommande à Robbie Mannheim d'aller voir un père Jésuite de l'université de St-Louis et Robbie Mannheim semble recevoir un signal qui lui enjoint de s'y rendre. Après avoir rencontré Robbie Mannheim à plusieurs reprises, le père Jésuite R.J. Bishop décide de s'occuper de son cas à plein temps.


On tiendra donc une séance d'exorciste, mais au préalable Robbie Mannheim devra recevoir le baptême de l'église Catholique. Un de ses oncles le conduira à cette cérémonie, mais le voyage en voiture ne sera pas de tout repos. Le jeune garçon a retrouvé son calme pour écouter le père Bowdern lui exposer les principes de la foi catholique, la cérémonie du baptême a lieu ensuite. Au terme de cette cérémonie rituel conforme aux traditions des Jésuites, le père Bowdern est près à exorciser le jeune Robbie Mannheim. L'exorcisme débute officiellement en février, le prêtre et ses assistants commencent par prononcer les prières rituelles au-dessus du corps de Robbie Mannheim. C'était un phénomène très violent, Robbie Mannheim ne se souvenait jamais de ce qui c'était passé la veille. 

En soirée l'action ne manquait pas, de fréquentes manifestations d'écriture automatique faisaient apparaître sur sa poitrine des mots écrits en lettre de feu, des obscénités la plus part du temps. C'étais une expérience très dure surtout pour l'exorcisme. L'assistant du père Bowdern tenait un journal détaillé sur le déroulement de ces soirées d'exorcisme. La violence redoublant d'intensitée, les mesures de sécurités sont renforcées autour du lit d'hôpital de Robbie Mannheim. On rapporte également que Robbie Mannheim s'exprimait en latin. Lundi de Pâque, le 18 avril 1949, ce soir là, le processus de l'exorcisme entrait dans sa phase la plus tourmentée, l'un des deux combattants devra capituler. 


Dans la chambre de Robbie Mannheim c'est l'enfer, les draps et les couvertures s'animent, l'air s'emplie de vibrations, les contorsions du jeune garçon atteignent leur paroxisme. À l'intention d'un des prêtres, le diable formule une prophétie inquiétante " On va se voir en enfer en 1957 ". Dans les cas de possessions, le diable est capable dit-on de voir ce qui se passe dans l'âme de ses adversaires. Cette nuit là s'annonce longue et terrible. Dans la matinée du 19 avril, Robbie Mannheim dormait encore vers 11 heures, un bruit comparable à un coup de tonnerre fait trembler les murs de l'hôpital. Quand un prêtre entre dans la chambre, le jeune garçon s'assoit tranquillement sur son lit, il avait oublié tout, les évènements des dix dernières semaines. Au père Bowdern, il a raconté qu'il a vu en rêve, l'archange St- Michel. 


L'archange lui est apparu et lui a dit qu'il vivra désormais en paix et que les démons qui avaient prient possession de son âme étaient tous parties. La vie pouvait reprendre son cour normal. Le père William Bowdern est décédé en 1983. Robbie Mannheim lui s'est marié, aujourd'hui il est père de deux enfants et il vit aux USA où il est pilote de ligne. C'est l'actrice Linda Blair qui joue le rôle de la jeune fille possédé du nom de Regan Teresa MacNeil dans le populaire film d'épouvante '' The Exorcist '' de William Friedkin en 1973. Le scénario de ce film fut écrit par William Peter Blatty selon l'inspiration de l'histoire du jeune Robbie Mannheim en 1949. 

_________________
Zabou La Gragnotte
Revenir en haut Aller en bas
http://la-crypte-d-oscar.forumactif.com
Dark-Angel
Maitre des Esprits
Maitre des Esprits
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 10/10/2017
Localisation : Cucugnan les flots

MessageSujet: Re: L'histoire vraie de l'exorciste en 1949...   Sam 4 Nov - 21:15

L'exorciste 

En Janvier 1949

A Mont Rainier dans le Maryland, dans une famille composé du père, de la mère, de la grand mère, d'un jeune garçon et d'une tante n'habitant pas cette maison mais y passant beaucoup de temps et ayant de très bon rapports avec son neveu.
Cette tante, se disait médium et passait son temps à "jouer" à la Oui-Ja, et a initier le garçon à cette pratique.Cette pratique, très dangereuse, permet à l'aide d'une planche où se trouve l'alphabet, et certains autres signes, de prendre contact avec le monde des morts. Dans l'ancien testament cette pratique était punie de mort car permettant la venue d'un démon en notre monde.


A la suite de ces jeux, des phénomènes étranges tel que, bruits qui n'aurait pas lieu d'être, grattement dans les murs....Puis les bruits se furent plus insistants, continuèrent même pendant des nuits entières.Des objets se déplaçant seuls, fruits volaient à travers la pièce, la table tournait sur elle-même... Dans la chambre du jeune garçon l'on s'apercevaient qu'au matin son matelas portait des traces de griffes !!


Le 26 Janvier, la tante mourût. Le jeune homme en fût très affecté, et se retourna vers la planche de oui-ja de sa tante,dans l'espoir de rentrer en contact avec elle. Il changea, devînt renfermé sur lui-même et ses nuits étaient emplis de cauchemars.
La famille ne comprenant pas cette situation qui devenait insupportable, se retourna vers l'Eglise pensant y trouver une réponse,ils furent accueillis par le révérant Schuss.


Le révérend entretenait d'étroits rapports avec le Dr . Rhein, docteur en parapsychologie, dans un communiqué entres eux l'on peux lire :
"La nuit du 17 au 18 Février, je pris l'enfant avec moi pour la nuit, pour constater de moi même les phénomènes en question,l'enfant s'endormit sur un fauteuil qui peu de temps après se mît glissé seul sur le plancher de la pièce.
Je mis alors l'enfant sur le lit, qui lui aussi se mit à vibrer, le matelas fût mis par terre, et glissa latéralement, sous le lit..."L'enfant fût placé en institut psychiatrique sous la responsabilité du Dr. Mablerose, il y eu deux rendez-vous, il ne vînt pas au troisième, en raison certainement de la peur des parents, peur de l'internement qui à cette époque ressemblait plusà un enfermement qu'à un internement.Le révérend leur proposa une autre explication : la possession.La famille se rendit alors à l'Eglise St James, où ils rencontrèrent le père A.Hugues, jeune prêtre.Lorsque le prêtre et le jeune homme se sont rencontré, l'enfant était non comme à son habitude grossier, le téléphone surle bureau du prêtre se mit à bouger tout seul, la pièce était devenu glaciale.Effrayé, le prêtre conclu à une possession, qui incluait un exorcisme, les conditions requise n'était pas toute réunies, le prêtre était jeune, sans expérience en la matière...
Le père Hugues se prépara malgré tout le mieux qu' il pût, il fit admettre le garçon à l'hôpital de Georgetown où devait se dérouler l'exorcisme.


Le premier exorcisme :

Devant la très grande agitation de l'enfant, la décision de l'attaché au lit avec des sangles fût prise, Hugues commença alors
l'exorcisme...Plus l'exorcisme avançait plus l'enfant devenait violent, prononçait des paroles obscènes et blasphématoires. 


Le prêtre ne se laisse pas influencer et continua sa séance, mais dans un moment de relâchement de celui-ci, le garçon réussi à défaire une de ces sangles, arracha un ressort du sommier, et entailla le bras du prêtre de l'épaule au poignet.
Après cette première tentative, il compris qu'il était confronté au Diable en personne ; malgré sa réticence envers le phénomène de possession, cette histoire lui fît changer d'avis du tout au tout. Le garçon une fois la crise passée, rentra chez lui.
Dès le lendemain matin, le mot "Louis" apparu sur sa poitrine marqué avec du sang comme si il avait été gratté à l'aide d'ongles ou autre chose.
Les parents affolés, et originaires de la ville de ST Louis, se rendirent chez l'oncle du jeune homme, habitant cette ville,malgré cela les phénomènes étranges continuèrent.
La fille de cet oncle, se rendit à l'Eglise St François Xavier pour parler aux prêtres de ce qui se passait chez elle, elle rencontra le père Bishop qui accompagné du père W.Bowdern se rendirent chez la famille.
Au moment de leur visite le garçon était devenu très agité, blasphémait, et montrait un grand dégoût envers le prêtres et tous les objets religieux en général.


C'est après cette première rencontre que fût écrit l'un des plus complets rapports sur une possession démoniaque au XX° siècle, le père Bowdern tenu un journal de toutes les rencontres avec le démon et de tous les faits qui se passèrent concernant cette affaire.


Mercredi 9 Mars

"...Des douleurs intenses à l'estomac semblent avoir frappé le jeune garçon, la mère ayant levé la couverture du lit et la veste de pyjama du petit, nous vîmes de longues égratignures en zig zag sur le torse du jeune homme..."

Vendredi 11 mars

"...Le garçon était endormi quand un flacon d'eau bénites posé à 60 cm de son lit, fût projeté dans l'angle opposé de la pièce.
A notre sortie, un bruit prodigieux se fit entendre venant de la chambre, à notre arrivée, l'armoire avait glissé le long
du mur et était maintenant complètement retournée.
Une chaise se déplaça d'environ 60 cm.
Un crucifix et divers objets saints disposés sous l'oreiller, avait glissés jusqu'au pied du lit.
Quand aux reliques elles étaient éparpilles dans toute la pièce..."
Il fût décidé qu' il fallait pratiquer un exorcisme.

Mardi 15 Mars

"...Le matelas se mît à vibrer, la relique de st Margarette Marie posée sur le lit fût une nouvelle fois projetée à travers
la pièce."Bowdern, se rendit chez son archevêque, il lui conta cette histoire, l'archevêque décida de pratiquer un exorcisme... Ce sera le père Bowdern qui pratiquera cet exorcisme, sans connaître la première tentative du père Hugues.

Mercredi 16 Mars

Le père Bowdern pris comme assistant le père Halloran, et un autre prêtre.
Ils se rendirent chez la famille en question, puis commencèrent la séance d'exorcisme.
Les premières prières provoquèrent la projection du flacon d'eau bénite contre le mur opposé, le lit se mit avoir des soubresauts." Le premier Precipio provoqua quand a lui chez le garçon une vive réaction.Trois larges égratignures apparurent sur la poitrine du jeune homme, à l'énonciation des noms de Dieu, sa Sainte mère et de St Michel 
Les marques les plus profonde furent celle d'une tête de diable sur la jambe droite, l'apparition d'un homme cornu dessiné grossièrement, et l'apparition du mot "Hell" (l'enfer en anglais) sur sa poitrine."

Vendredi 18 Mars

"...Le garçon a récité son rosaire en notre compagnie..."

Samedi 19 Mars

"...Nous sommes arrivés à 19h00, le garçon alla se coucher à 20h00, l'exorcisme fut très violent, provoquant hurlement et ricanements diaboliques..."

Lundi 21 Mars

Il fût décidé d'emmener le garçon à l'hôpital psychiatrique pour continuer l'exorcisme.
Le langage de jeune homme devint obscène et violent, il dit avoir vu l'un des prêtres en enfer, il ne revint plus assister le père Bowdern..."Je suis surpris de te voir ici ! Que fais tu en enfer ?
Dimanche 27 Mars

"...Nouvelle phase de cracha diabolique, il crachait avec une incroyable précision, à 1m50 il pouvait vous touché en plein visage, ses yeux étaient fermés et pourtant il visait parfaitement..."
Vendredi 1 Avril



Pour faciliter les choses l'enfant se fut baptisé selon les rites normaux du baptême.

Samedi 2 Avril

Après le baptême, il fallu lui donner l'Eucharistie, ce fût un véritable combat , après 5 reprises où l'Hostie fût recrachée et plus de deux heures d'acharnement, le rosaire fût récité et le jeune homme avala enfin l'hostie. Dans le courant de la semaine sainte les phénomènes s'accélérèrent incroyablement, les prières qui avaient l'effet le plus important étaient celles dédies a Saint Michel.

Lundi 18 Avril

10h00 Communion plus exorcisme, le Diable s'écriait "Ca ne suffit pas... il doit prononcer un mot, un seul mot et il sera libéré, mais il ne le prononcera jamais..."


22h45 Transe mais plus calme que d'habitude pendant la prière dédiée à St Michel, puis d'un coup une voix ferme et grave sortie de la bouche du garçon, "Satan, je suis St Michel et je t'ordonne de quitter ce corps au nom de Dominus immédiatement !!"


Le garçon fût pris d'un soubresaut, un immense bruit se fît entendre.
Au même moment les prêtres présents dans l'église virent l'image de St Michel combattant le Démon dans le dôme de l'église. 
L'enfant sorti de sa transe et dit : "Il est parti".
Il n'avait aucun souvenir de ce qui lui était arrivé, mais malgré cela gardait l'image de St Michel combattant le Démon.


Pour le père Halloran : "Tout ce que je sais c'est que j'y était et que je l'ai vu."


Bowdern : "N'importe quel enfant de 7 ans peux voir la différence entre un malade et un possédé." Il est mort à 86 ans en 1983.


Hugues, quand à lui est mort en 1980.

_________________
Zabou La Gragnotte
Revenir en haut Aller en bas
http://la-crypte-d-oscar.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire vraie de l'exorciste en 1949...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire vraie de l'exorciste en 1949...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA CRYPTE D'OSCAR :: Divers :: Faits Divers & Histoires-
Sauter vers: