LA CRYPTE D'OSCAR

Le Monde Du Paranormal et des Mystères
 
AccueilPortailÉvènementsS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La petite martyre de l'autoroute A10...

Aller en bas 
AuteurMessage
Dark-Angel
Maitre des Esprits
Maitre des Esprits
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 10/10/2017
Localisation : Cucugnan les flots

MessageSujet: La petite martyre de l'autoroute A10...   Mar 31 Oct - 22:16



La petite tombe dans le cimetière de SUEVRES (41)




  11 Août 1987, il est 15 heures et la circulation est dense (on a compté jusqu'à 11000 véhicules) en cette période estivale. Deux agents routiers de COFIROUTE sont occupés à entretenir et à faucher le bas-côté, au PK 135, dans le sens Paris-Province, entre Mer et Blois,à hauteur de la commune de Suèvres,  lorsque leur attention est attirée par une couverture jetée dans un fossé. Ce qu'ils allaient découvrir dépasse en horreur tout ce que l'on peut imaginer : enroulée dans une couverture, ils voient une petite fille atrocement mutilée, vêtue d'un pyjama d'été et d'une robe de chambre à carreaux. Les autorités sont aussitôt prévenues, les gendarmes, l'adjoint au maire de Suèvres (le maire étant absent), les responsables de COFIROUTE etc...
 
          Le médecin-légiste, pourtant habitué à ce genre de situation, dit qu'il n'a jamais vu une chose pareille.. Le corps de la petite fille, qui doit avoir entre 3 à 5 ans n'est plus qu'une plaie : son corps, vidé de son sang,  présente des traces terribles de sévices, des morsures humaines, des brûlures dues peut-être à un fer à repasser, un mamelon arraché, des traces de fractures anciennes... Mais quel monstre a pu infliger un tel traitement à une enfant ? Et comment le corps a-t-il pu être déposé là, sans témoins, alors que la circulation était particulièrement importante ?
 
        C'est à toutes ces questions que vont s'efforcer de répondre les enquêteurs de la Brigade de Recherches d'Orléans, à commencer par donner un nom à la petite victime. L'enquête va se révéler plus complexe que prévu, d'autant qu'il n'y a pas de témoins. On sait simplement que la fillette est de type méditerranéen, maghrébin selon toute vraisemblance.
 
          Conscients de la difficulté de la tâche, les gendarmes vont mettre en oeuvre des moyens considérables : appel à témoins dans la presse, à la radio et à la télévision, 27000 portraits-robots distribués et placardés dans toute la France, un nombre énorme d'écoles visités, de médecins interrogés, services sociaux contactés etc...etc...La télévision consacrera une émission spéciale à l'affaire dans " Témoin n° 1" de Jacques PRADEL, regardée par 9 millions de téléspectateurs. Sans résultats probants. Beaucoup d'appels téléphoniques, souvent fantaisistes, comme celui de cet homme dépressif se disant l'auteur du meurtre, ou de ce mage qui a prétendu que la petite était l'enfant illégitime d'un ministre...Une fausse piste mênera même les enquêteurs jusqu'en Tunisie.
 
          Quant au corps de la petite victilme, celle que l'on surnomme "la petite martyre de l'autoroute A10", il faut lui donner une sépulture. C'est la commune de Suèvres qui va se charger et prendre à son compte les frais d'inhumation. Ce sont quarante personnes environ,  essentiellement des habitants de la commune, qui vont assister à l'enterrement de la fillette qui a été adoptée par le village. Les jours suivants, le cimetière sera discrètement surveillé tantôt par  un gendarme, tantôt par le garde-champêtre au cas où... Sans résultats.
 
          Entre-temps, la gendarmerie reçoit le témoignage d'un automobiliste qui dit avoir vu une femme, de type maghrébin, l'air affolé, traverser les voies de l'autoroute (ce qui est extrêment dangereux). Ce témoignage est pris très au sérieux par les enquêteurs qui sont de plus en plus convaincus que les parents de la fillette habitent dans la région.
 
          En 1993, le corps de la petite est exhumé afin que soient effectués des prélèvements d'ADN. En 2007, les analyses scientifiques vont révéler l'ADN des deux parents, et confirment l'origine maghrébine de l'enfant.
Malheureusement on ne trouve aucune concordance au fichier des empreintes génétiques. Rien. Malgré tout, les indices ont révélé que l'enfant a vécu dans les environs d'Ouzouer-le-Marché (Loir et Cher).
 
          Vingt-six ans après le drame, les enquêteurs n'ont pas baissé les bras.C'est un peu "Cold Case" à la française. Et ils comptent sur le témoignage de telle ou telle personne qui se souviendrait de quelque chose, et ils espèrent qu'un témoin, un membre de la famille pris de remords (la petite avait peut-être des frères et soeurs qui ont assisté à son calvaire)  viennent un jour faire des révélations.
 
          La question qui se pose c'est pouquoi cette petite fille est inconnue de l'état-civil, pourquoi elle n'a jamais fréquenté d'établissement scolaire, jamais vu de médecin... Et si c'était une enfant non désirée, sequestrée, battue, martyrisée par ses parents, morte de ses souffrances, une enfant dont la courte vie n'a été qu'un calvaire.
 
         Les choses ont bien chanqées depuis : le lieu de découverte du corps n'existe plus, une troisième voie ayant été construite, les deux agents routiers traumatisés pour toujours par leur macabre découverte ne sont plus de ce monde.
Les gendarmes enquêteurs de l'époque sont à la retraite.
 
          Dans le cimetière de Suèvres, la petite tombe blanche sans nom est régulièrement fleurie. En voyant ces jouets, ces peluches, déposés dessus par des enfants ou des habitants du village, et en voyant cette inscription : ICI REPOSE UN ANGE. Le maire de l'époque, M. Kléber COUSIN, se souvient parfaitement de l'énorme retentissement qu'a eu cette affaire pour sa commune. Après l'enterrement, des fleurs ont été envoyées de toute la france, une céramique a été envoyée par des ouvriers d'une usine du Gard qui se sont cotisés etc... Sans oublier la venue de la télévision et de Jacques PRADEL pour l'émission "Témoin n° 1".
 
          Certains disent qu'il est trop tard, qu'il faudrait un miracle pour connaitre la vérité. Espérons qu'un jour on pourra mettre un nom sur la tombe de  "la petite martyre de l'autoroute A10".




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



 
plr plr plr plr plr plr

_________________
Zabou La Gragnotte
Revenir en haut Aller en bas
http://la-crypte-d-oscar.forumactif.com
Dark-Angel
Maitre des Esprits
Maitre des Esprits
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 10/10/2017
Localisation : Cucugnan les flots

MessageSujet: Re: La petite martyre de l'autoroute A10...   Mar 31 Oct - 22:20

Ne jamais oublier...Ne jamais pardonner!!!!!!


clr clr clr clr clr clr clr clr clr clr clr clr

_________________
Zabou La Gragnotte
Revenir en haut Aller en bas
http://la-crypte-d-oscar.forumactif.com
 
La petite martyre de l'autoroute A10...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA CRYPTE D'OSCAR :: Divers :: Faits Divers & Histoires-
Sauter vers: