La triste histoire de l’enfant martyr de la plaine vosgienne a ressurgi dans l’enceinte de la salle d’audiences du tribunal correctionnel d’Epinal. Charles, l’un des accusés de l’époque, a de nouveau eu affaire aux juges.