LA CRYPTE D'OSCAR

Le Monde Du Paranormal et des Mystères
 
AccueilPortailÉvènementsS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Bucéphale ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Dexter 13
Esprit Timide
Esprit Timide
avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 11/10/2017

MessageSujet: Bucéphale ...   Mer 22 Nov - 23:18


Bucéphale était le cheval d'Alexandre le Grand, fils du roi Philippe de Macédoine, dont le prénom signifie d'ailleurs l'"ami des chevaux" en grec. Cette histoire d'amour entre celui qui vainquit les Perses à 22 ans et son cheval est probablement l'une des plus belles du monde. L'une des plus fascinantes aussi. Tous deux avaient presque le même âge, tous deux moururent au début de leur trentaine. Ensemble, ils conquirent le monde.

Bucéphale appartenait à la meilleure race de Thessalie, région de Grèce d'où étaient originaires les Centaures, ces fabuleuses créatures au buste d'homme et au corps de cheval. Bucéphale et son cavalier Alexandre allaient constituer la personnification la plus aboutie, la plus parfaite, dces êtres chimériques.





Bucéphale, dont le nom veut dire "à la tête de taureau", allusion probable à son front large et à ses naseaux courts et écartés, était noir, portant une étoile blanche sur le front. Il possédait un oeil vairon, dont l'iris était entouré d'un cercle blanchêtre, et il était beaucoup plus grand que la plupart des chevaux de l'époque.

D'ascendance grecque, comme sa fougueuse monture, Alexandre, né en 356 av. J.-C., était persuadé d'être d'essence divine. Il prétendait descendre d'Achille en droite ligne, par sa mère. D'ailleurs, il ne dormait jamais sans une copie du fameux récit d'Homère l'Iliade.

Bucéphale était si fougueux que personne n'avait jamais réussi à le monter. Alexandre, âgé de 12 ans seulement, mais qui avait déjà pris part à des batailles et était un cavalier émérite, releva le défi. Il dompterait l'indomptable. Il commença par étudier le comportement du grand cheval noir, cherchant la faille. Il s'perçut alors que l'animal avait peur de son ombre comme de celle des hommes qui s'approchaient de lui. Tendre et cajoleur, le jeune homme parvint à placer le cheval face au soleil et l'enfourcha, le faisant galoper en tout sens avant de revenirvers son père. "Tu devras te chercher ton propre royaume, mon fils, la Macédoine est trop petite pour toi", fut le seul commentaire du souverain visionnaire.

DOMPTAGE DE BUCÉPHALE

Selon la légende: " ...le Thessalien Philonicos eut amené au roi Philippe le cheval Bucéphale pour lui vendre pour treize talents, ils descendirent dans une carrière pour l'essayer. Il fut trouvé si rétifs et si farouche, que les écuyers disaient que l'on pourrait jamais tirer service (...) Philippe impatienté, commanda qu'on le ramena (...) Alexandre qui était présent, dit : " O dieux ! Quel cheval, qu'ils perdent parce que faute de hardiesses et d'habilité, ils ne savent pas en tirer parti ! ". Philippe répliqua " ...crois-tu donc en savoir plus qu'eux et capable de manier ce cheval ? " (...) " Et si tu y parvient je te l'offre, sinon qu'elle amende te soumettras tu pour ta témérité ? ". Alexandre : " Je serai content de perdre le prix de ce qu'il vaut. " (...) Il le prit par la bride et tourna sa tête vers le soleil s'étant aperçu qu'il était effarouché par sa propre ombre qui tombait et remuait devant lui à mesure qu'il se mouvait. Puis le caressant de la voix, il parvient à sauter sur son dos (...) les spectateurs lui crièrent leur admiration, quant à son père, quand Alexandre fut descendu de cheval, il lui dit de fierté en l'embrassant sur le front : " O mon fils, il te faut chercher un royaume qui soit digne de toi, car la Macédoine ne peut te suffire. ". Alexandre avait gagné son pari. (Vie d'Alexandre, IX, Plutarque).)


A partir de ce jour, Bucéphale se laissa monter à cru par les valets, mais, quand il était paré du harnais royal, seul Alexandre était accepté. Le cheval se mettait alors à genoux pour aider son maître à monter.

Pendant presque vingt ans, Alexandre et Bucéphale combattirent ensemble. L'une de leurs plus grandes victoires fut celle gagnée sur Darius le Grand, empereur des Perses, à Issos, en 333 av. J;-C. Le couple légendaire étendit les frontières de l'Empire grc de l'Egypte, où le roi fonda la ille d'Alexandrie, à l'Inde. L'illustre Grec et sa monture devinrent les maîtres d'une grande partie du monde connu de l'époque, contribuant à la diffusion de la culture hellénistique parmi tous les peuples conquis.

mais même les plus belles histoires ont une fin, et celle d'Alexandre et de sin inséparable Bucéphale se termine comme on peut s'y attendre, à la guerre : celle qui opposa Alexandre à Pôros, roi indien du Pendjab, lors de la bataille de l'Hydaspe, en l'an 326 av. J.-C. Bien que mortellement blessé, le vaillant Bucéphale ne permit pas à Alexandre de monter un autre cheval, et, réunissant ses ultimes forces, mena son auguste maître à la victoire. La bataille gagnée, couvert de sang et de sueur, il s'allongea enfin pour succomber à ses blessures.





Plus que la perte d'une monture, le roi de Macédoine dé plora la disparition d'un ami véritable. Reconnaissant, il fit ensevelir son cheval avec les honneurs militaires et fonda sur ce site la ville de Bucéphalie, qui fut poour toujours dédiée à son compagnon.
Revenir en haut Aller en bas
 
Bucéphale ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA CRYPTE D'OSCAR :: Divers :: Sciences Et Savoir-
Sauter vers: